Blog

Souscrire






Oui, j’ai lu et j’accepte les Mentions légales*

transfert d'embryon

Transfert d’embryon(s) : Mieux vaut-il transférer un seul embryon ou plusieurs ?

Il existe actuellement une controverse dans le domaine de la procréation médicalement assistée concernant le transfert d’embryon(s) et la décision de transférer un seul embryon ou plusieurs.

Dans les cliniques de fertilité du groupe IVF-Life nous recommandons le transfert d’un seul embryon car nous voulons réduire le risque de grossesse gémellaire sans pour autant réduire les chances de réussite. Nous nous sommes entretenus avec le Dr Estefanía Rodríguez Ferradas, codirectrice médicale et responsable de la recherche chez IVF Donostia, pour qu’elle nous explique en détail ce qu’implique le transfert de plus d’un embryon lors d’un cycle de reproduction assistée.

Augmentation des grossesses grâce à la médecine de la reproduction

Au cours des dix dernières années, le nombre d’enfants nés de mères âgées de plus de 40 ans a augmenté de 63,1 %. Ce retard dans la procréation, conjugué à la baisse de la qualité du sperme masculin, fait que de plus en plus de couples doivent recourir à la médecine reproductive pour concevoir un enfant.

L’utilisation de ces techniques serait à l’origine de l’augmentation des grossesses multiples, ce qui entraîne des grossesses à risque pour la mère et le bébé.

Plus il y a d’embryons, plus il y a de chances de grossesse ?

Tout d’abord, il faut comprendre que le transfert d’un seul embryon ne réduit pas de manière significative la probabilité d’une grossesse. Il est également utile de comprendre la différence entre « cycle » et « transfert d’embryon ».

Si deux embryons sont transférés en même temps, la probabilité de réussite par transfert peut être plus élevée que pour le transfert d’un seul embryon. Cependant, lorsque la décision est prise de transférer un seul embryon, la patiente disposera d’embryons congelés qui pourront être utilisés pour d’autres transferts ultérieurs.

Par conséquent, à la fin du cycle et après avoir transféré les embryons nécessaires pour obtenir une grossesse, la probabilité finale sera égale ou supérieure.

« Notre recommandation est de transférer les embryons un par un au stade du blastocyste (développement à J+5). De cette façon, nous minimisons le risque de grossesse multiple et les complications qui y sont associées. Dans certaines études récentes, il a été prouvé que le transfert de plusieurs embryons en même temps n’améliore pas les chances de grossesse, et peut même les diminuer en cas de réponse immunitaire anormale.  Ce type de réaction empêche la bonne implantation de l’embryon et lorsque le transfert concerne plus d’un embryon, elle est renforcée et affecte encore plus les embryons », commente le Dr Rodríguez Ferradas.

Amélioration des techniques pour le transfert d’embryon

Autrefois, il était plus courant de transférer deux, voire trois embryons. De nos jours, les techniques de procréation médicalement assistée ont été grandement améliorées, de sorte que presque jamais plus de deux embryons ne sont transférés. Chez IVF-Spain, nous ne transférons qu’un seul embryon car nous transférons toujours les embryons au stade de blastocyste.

Comment sélectionne-t-on le meilleur embryon et le meilleur moment pour l’implanter ?

Afin de sélectionner le meilleur embryon   nos biologistes prennent leurs décisions en fonction de plusieurs critères comme par exemple :

  • Le nombre et l’aspect des cellules qui composent l’embryon (morphologique),
  • Son rythme de division cellulaire (cinétique).
  • La composition chromosomique (génétique).

Grâce aux progrès technologiques, les outils que les embryologistes doivent utiliser pour sélectionner ces critères ont été considérablement améliorés, ce qui se traduit par de meilleurs taux d’implantation et des naissances de bébés en bonne santé avec le transfert d’un seul embryon.

Des techniques telles que le time-lapse , le test de réceptivité endométriale (ER MAP) et le test génétique préimplantatoire (PGT) contribuent à l’amélioration continue de la sélection du meilleur embryon et à son transfert au meilleur moment.

transfert d'embryon

« En plus de la sélection embryonnaire, nous avons aussi le facteur endométrial. Nous ne pouvons pas transférer un embryon quand nous le voulons. Pour effectuer un transfert d’embryon, nous devons suivre une série d’étapes afin de préparer l’utérus pour que l’embryon puisse s’implanter correctement et rester « accroché » pendant toute la durée de la grossesse », confirme le Dr Rodríguez Ferradas.

Y-a-t-il des cas dans lesquels nous transférons plus d’un embryon ?

Chaque patient est unique et, dans chaque scénario, il existe des conditions que nous évaluons dans nos cliniques. Dans le cas des patients où le transfert d’embryon est effectué au 2ème ou 3ème jour de développement de l’embryon, nous évaluons avec les patients la décision à prendre.

Il est donc possible de transférer deux embryons en supposant qu’un seul d’entre eux atteindra le stade de blastocyste.

Le risque des grossesses multiples

Lorsque nous parlons de blastocystes, des embryons développés au 5e ou 6e jour de culture, que nous savons qu’ils sont capables de s’implanter et de mener à une grossesse, nous indiquons toujours le transfert d’un seul embryon.

Ce n’est que dans le cas où, pour diverses raisons comme le fait de ne pas faire d’étude génétique préimplantatoire chez des patients de plus de 35 ans, qui ont un taux beaucoup plus faible de production d’embryons génétiquement corrects, nous évaluons également avec le patient. 

Dans ce cas, deux embryons pourraient être transférés en partant du principe que l’un d’entre eux est génétiquement incorrect et ne mènerait pas à une grossesse. Le problème est que si les deux sont implantés et que celui qui n’est pas génétiquement correct finit par faire une fausse couche, cela pourrait créer un risque pour l’autre qui est génétiquement correct.

Que faire avec les embryons surnuméraires ?

Si plus d’un embryon « blastocyste » est obtenu, plusieurs options sont envisageables. Il est possible d’opter pour la vitrification des embryons pour l’usage du même couple ou de la même femme. Grâce à la technologie actuelle, nous pouvons transférer un seul embryon à la fois et congeler les autres pour une utilisation ultérieure. De fait, les traitements avec des embryons « frais » ou congelés obtiennent des résultats similaires.

Lorsqu’une grossesse a été obtenue et qu’il est décidé de ne pas utiliser les embryons dans le futur pour un autre cycle de reproduction assistée, les patients ont trois possibilités :

  • Le don des embryons à des fins reproductives : Il existe des cas où nous rencontrons des patients qui, en raison de certaines circonstances (femmes seules, maladies héréditaires, raisons économiques…), décident d’adopter des embryons. Avec l’aide d’autres patients, qui ont pris la belle décision, de manière altruiste, de faire don de leurs embryons cryoconservés, ils pourront réaliser leur rêve de fonder une famille.
  • Le don des embryons à des fins de recherche : Una autre destin possible est le don désintéressé à la recherche biomédicale, toujours réalisée dans des centres autorisés et pour des projets autorisés.
  • L’arrêt de la conservation sans autre utilisation : Il s’agit de la dernière solution si les patients ne souhaitent ni les utiliser, ni les donner.

Le facteur de différenciation réside dans la sélection des embryons

Chez IVF-Spain, nous sommes arrivés à la conclusion qu’un transfert d’un seul embryon de haute qualité devrait être effectué chaque fois que possible.

Nous augmentons ainsi les chances de réussite du transfert, grâce à la bonne qualité des embryons et en évitant le risque de grossesse multiple.

Le Dr Rodriguez Ferradas conclut en disant : « Notre politique est de ne pas transférer plus d’un embryon s’il est testé génétiquement. Dans nos cliniques, nous partons du principe qu’il est toujours préférable de transférer un embryon testé afin d’éviter que les transferts multiples ne soient un problème pour l’embryon sain ».

Chaque cas et chaque histoire est bien entendu unique, mais chez IVF-Spain nous travaillons avec la médecine la plus avancée et grâce au travail de nos embryologistes et de nos médecins, nous pouvons vous aider à tomber enceinte en prenant les bonnes décisions.

Vous pouvez poser vos questions et en savoir plus sur les nouvelles méthodes de fertilité qui vous conviennent parfaitement en remplissant ce formulaire.