Blog

Souscrire






Oui, j’ai lu et j’accepte les Mentions légales*

endométriose et grossesse|endométriose et grossesse

Endométriose et grossesse

 Savez-vous que l’endométriose est l’une des raisons pour lesquelles les femmes ne peuvent pas tomber enceinte. Les douleurs menstruelles dont souffrent de nombreuses femmes cachent une maladie silencieuse qui dans 30% à 50% des cas peut provoquer l’infertilité.

Commençons par le commencement : quest-ce que lendométriose ?

L’endométriose est une maladie chronique bénigne et relativement fréquente. Selon les experts en gynécologie, cette maladie affecte environ 15% des femmes en âge de concevoir. Cela se traduit par une apparition de tissu endométrial hors de l’utérus.

Il est possible de différencier divers grades d’endométriose : minime, léger et sévère. En reproduction assistée, ces niveaux sont respectivement connus sous la forme de stade I, II, III et IV.

Le premier stade se traduit par des adhérences et implantations superficielles dans l’ovaire. Lorsque la patiente souffre d’une version sévère de la maladie, les implants sont plus profonds et les endométriomes occupent une grande partie de l’ovaire. Dans plusieurs cas, les adhérences sont fermes et se propagent au-delà de l’appareil reproductif.

Le symptôme principal est la douleur, particulièrement intense en période de règles. Même si jusqu’à présent, aucun remède n’a été trouvé, il existe à ce jour différents traitements pour diminuer les symptômes à l’aide d’analgésiques ou d’une opération chirurgicale. De plus, il est important de souligner que les femmes souffrant d’endométrioses peuvent également rencontrer des problèmes d’infertilité.

Quelles sont les causes ?

L’un des principaux problèmes de l’endométriose réside dans le fait que les causes qui la produise sont à ce jour inconnues. Les lésions produites et les symptômes dont souffrent les patientes peuvent être traités voire même disparaître. Cependant, il est impossible de déterminer l’origine de la maladie ce qui peut entrainer la formation de nouvelles lésions de manière répétée.

Cependant il existe quelques pistes pour expliquer les causes de l’endométriose :

  • Menstruation rétrograde: Fondamental pour expliquer les pathologies dans le contexte de malformations uté Selon cette théorie, des fragments d’endomètre provenant des règles remonteraient vers les trompes pour arriver au péritoine et aux ovaires. Ces fragments arriveraient donc à s’implanter dans ces tissus et génèreraient ainsi de l’endométriose.
  • Métaplasie cœlomique: Des tissus provenant de la zone péritoine se transforment en tissu endométrial dans des zones qui ne leur correspondent pas.
  • Immunologique: Des échecs au niveau du système immunologique seraient responsables du fait que, de petits foyers d’endométriose qui apparaitraient dans différents tissus, puissent être tolérés et génèreraient ainsi de l’endométriose clinique et subclinique.

La recherche sur l’endométriose continue d’avancer pour permettre aux 170 millions de femmes dans le monde qui en souffrent de comprendre les causes de cette maladie.

En France, L’Association EndoFrance a été créée par pour mettre en lumière la maladie. Cet organisme tente de faire prendre conscience et de sensibiliser la société sur l’ignorance à ce jour de la santé de la femme. Les menstruations ne doivent pas empêcher de vivre et si c’est le cas c’est qu’il y a un problème.

Pourquoi lendométriose affecte-t-elle la fertilité ?

Comme évoqué antérieurement, l’endométriose apparait lorsque le tissu qui recouvre l’intérieur de l’utérus se développe hors de cette zone.

Dans 30% à 50% des cas dendométriose provoquent linfertilité, cest-à-dire que la grossesse naturelle peut se compliquer.

Dans le cadre de la médecine reproductive, infertilité et endométriose vont de pair dans de nombreuses occasions. La maladie peut se présenter sous diverses formes : cicatrices dans les trompes de Fallope ou ovaires, toxicité sur les spermatozoïdes ou ovules, altérations endométriales affectant l’implantation de l’embryon et dérèglements endocriniens qui diminuent la qualité de l’ovulation.

Comment est-il possible de détecter de lendométriose ?

Le dépistage n’est pas simple. En moyenne, les spécialistes mettent environ 8 ans à diagnostiquer la maladie. C’est pour cette même raison que chez IVF-Spain, nous tenons à souligner l’importance de réaliser une étude préalable de la fertilité féminine si la patiente souhaite devenir mère.

Généralement, le diagnostic définitif se confirme à l’aide d’une échographie vaginale et dans les cas dendométriose sévère, à laide dune laparoscopie. Cet examen, peu invasif, permet de détecter des kystes (aussi appelés endométriomes ou kyste de chocolat) ou la présence d’adhérences pelviennes.

Par ailleurs, il existe également une analyse de sang pour analyser les niveaux de la protéine Ca125, un marqueur tumoral qui peut s’avérer élevé dans certains cas de cancers mais aussi de l’endométriose au stade I et II. Bien que cette analyse ne soit pas considérée pertinente pour détecter de l’endométriose, les résultats peuvent tout de même s’en trouver altérés par la présence de fibrome, cancer ovarien ou même la menstruation.

Comment traiter lendométriose si je veux tomber enceinte ?

Bien que le symptôme le plus fréquent soit la douleur menstruelle, en particulier à l’arrivée du cycle, ce n’est pas toujours le cas. Les symptômes sont parfois confus et certaines patientes asymptomatiques ne souffrent d’aucune douleur.  D’autres symptômes autres que gynécologiques peuvent se traduire par des douleurs abdominales, de dorsales ou urinaire.

Les professionnels tentent toujours de proposer des traitements édicaux souvent moins invasifs que la chirurgie. Selon le degré d’endométriose dont souffre la patiente et le souhait qu’elle a de tomber enceinte, il est possible de commencer un traitement à l’aide d’analgésique, anti-contraceptifs ou d’autres thérapies qu’elles soient hormonales ou non et qui permettent d’améliorer la symptomatologie. Cela permet de voir comment évolue la maladie et de prendre une décision après avoir analysé la réponse au traitement. D’un autre côté, la chirurgie est destinée aux femmes qui ne répondent pas à ce traitement initial ou celles qui ont de l’endométriose hors de l’appareil reproductif comme les reins ou les intestins.

Il est possible que le spécialiste de la fertilité recommande de réaliser une laparoscopie avant d’entamer un traitement pour augmenter les chances de tomber enceinte malgré l’endométriose.

En dernier lieu, il ne faut oublier l’impact psychologique que cette maladie peut provoquer. La qualité de vie de nombreuses femmes souffrant d’endométriose est également accompagnée de dépression et d’anxiété à cause de la douleur pelvienne. Le manque d’investigation et le regard de la société ne font qu’accroître la réelle souffrance d’une femme qui a de l’endométriose.

Quelles techniques de reproduction peuvent réaliser les femmes avec de lendométriose ?

En fonction du degré de maladie, les techniques de reproduction assistée peuvent être une solution pour réussir à tomber enceinte.

Une des meilleures techniques pour traiter des patientes souffrant d’endométriose modérée ou sévère est la Fécondation In Vitro Que ce soit par FIV traditionnelle ou pour une FIV ICSI. C’est également l’option la plus recommandée si le traitement d’insémination artificielle n’a pas fonctionné.

Cependant, il convient de souligner que la chirurgie peut abimer le tissu sain durant l’opération et provoquer une aggravation de la fertilité et dans ces cas, il est possible de recourir à un traitement de réception ovocytaire.

Endométriose et grossesse

La grossesse améliore les symptômes de l’endométriose parce que les cycles menstruels disparaissent pendant la gestation, étant donné que la sécrétion d’hormones qui régulent l’ovulation est suspendue. En ce sens, les ovaires ne produisent plus d’œstrogènes et les hormones qui favorisent habituellement la croissance et le développement des plaques endométriales se trouvent en suspens.

Étant donné que l’endométriose est une maladie progressive qui affecte la fertilité de la femme, en tant que spécialistes nous recommandons à nos patientes de congeler leurs ovules pour préserver leur fertilité et réussir à tomber enceinte lorsqu’elles le désirent.

La vitrification d’ovules permet de repousser la grossesse à plus tard malgré la progression de l’endométriose même si celle-ci affecte la réserve ovarienne.

La patiente pourra donc conserver ses ovules fertiles depuis le moment où on lui diagnostique une fertilité légère ou modérée.

Limportance de détecter la maladie.

Il est très fréquent de recevoir dans nos cliniques de fertilité des patientes atteintes d’endométriose et ayant des difficultés à tomber enceinte

Néanmoins, il est tout de même possible de réussir à tomber enceinte si on a de l’endométriose. Lidia, une de nos patientes à Alicante a pu réaliser son rêve de former une famille grâce à une FIV après une opération d’endométriose sévère.

Si vous avez en tête de vouloir former une famille et que vous ne savez pas pourquoi vous ne réussissez pas à tomber enceinte de manière naturelle, n’hésitez pas à consulter nos spécialistes en gynécologie et fertilité ici.