FAQS

Foire Aux Questions

TRAITEMENTS EN GÉNÉRAL

Oui. Notre équipe médicale et notre équipe de suivi sont toutes deux internationales. Au-delà de l’espagnol, nous parlons couramment anglais, allemand, français, hollandais, italien et russe.

La réponse détaillée à cette question vous la trouverez dans l’onglet « étape par étape » de ce site Internet.

Notre équipe de suivi vous aidera dans vos préparatifs de voyage à IVF-Spain. Pour chaque séjour, nous prenons en charge un trajet en taxi depuis l’aéroport ou depuis l’hôtel. De plus, nous avons des accords commerciaux avec des hôtels et appartements proches de la clinique. Quoi qu’il en soit, nos assistantes vous demanderont de nous fournir les détails de votre voyage pour une meilleure gestion de votre traitement.

Il n’y a pas de temps d’attente : nous demandons à nos patients de nous donner plusieurs date ou bien une période de disponibilité. Normalement nous arrivons à vous donner un rendez-vous pour une des options proposées.

Toutes les patientes et, le cas échéant, leur partenaire, doivent effectuer une analyse sérologique (VIH, Hépatite B et C, syphilis) dans un laboratoire espagnol agréé. Les résultats doivent avoir moins de trois mois le jour du transfert embryonnaire. Cette analyse peut se faire à la clinique.

Au-delà de ce test obligatoire, il est fort probable que le médecin demande des examens complémentaire en fonction du cas et du dossier médical de chaque patient. Ils peuvent tous se faire ou bien chez soi avant de venir à IVF-Spain ou bien directement à la clinique.

Chaque cas est différent et les patients doivent avant tout en parler avec leur médecin. Néanmoins, à IVF-Spain, nous recommandons un IMC inférieur ou égal à 30.

L’AMH est l’hormone antimüllérienne (AMH en anglais) que produise naturellement les femmes dans les follicules de leurs ovaires. En matière de fertilité, c’est un indicateur important du niveau de la réserve ovarienne.

Non. En Espagne, la loi stipule que les dons de gamètes, ovocytes et sperme, doivent être anonymes. S’ils ont besoin d’avoir recours à un don de sperme, les patients remplissent un formulaire avec des questions sur leur phénotype (caractéristiques physiques) et nous envoient une photo. Nos embryologistes se chargeront de trouver le donneur qui correspond à chaque patient(e).

Oui. À IVF-Spain nous personnalisons nos traitements aux besoins de chaque patient. De ce fait, nous leur demandons de venir à la première consultation en ayant déjà en tête une période de disponibilité pour leur “fenêtre de traitement sur place”. Ainsi, le médecin peut coordonner leur stimulation ou celle de la donneuse en fonction de leurs possibilités.

Il n’existe pas d’âge limite établi. Pour la patiente, la possibilité de se soumettre à un traitement de fécondation in vitro dépend principalement de son bilan hormonal et de l’échographie, entre autres facteurs. C’est pour cela que nous donnons tant d’importance à la première consultation.

Juste après le transfert, l’assistante ou l’infirmière que chaque patiente lui donne par écrit toutes les indications médicales lui correspondant.

Cependant, généralement les patientes peuvent mener une vie normale en tant simplement compte des choses suivantes:

– s’abstenir d’avoir des relations sexuelles jusqu’au test de grossesse.
– éviter les efforts physiques
– éviter les bains chauds, les saunas ou de faire de la plonger afin de réduire les risques d’infection.

Il est important de rappeler que, en cas de génération d’un nombre d’embryons supérieur au nombre d’embryons transférables, la vitrification des embryons restants est obligatoire. Une fois vitrifiés, ils sont conservés à la clinique jusqu’à ce que les patients signent expressément le contraire.

Oui, après le transfert embryonnaire, les patientes peuvent prendre l’avion, ou bien voyager en voiture ou en train sans aucun problème. Voyager ne nuit pas au transfert ni à la future grossesse.

Nous suivons nos patients jusqu’à la 12ème semaine de grossesse, en donnant les indications sur la médication en fonction des résultats de prises de sang et d’échographies que nous vous prescrirons. Par ailleurs, nous répondons également à tous les questions que vous pourrez avoir durant cette période. Sachez cependant que, au-delà de ce premier trimestre, nous sommes toujours ravis de recevoir des nouvelles de nos patients et de leur nouvelle famille.

Lorsque le test de grossesse est négatif, les patients doivent immédiatement en avertir la clinique afin que nous puissions leur donner les indications correspondantes concernant la prise de médicaments. Ensuite, chaque cas est étudié par notre comité médical qui se réunit une fois par semaine et qui décide des options de traitement possibles en fonction des cycles antérieurs. Nous communiquons cette décisions aux patients et nous les aidons à effectuer cette étape suivante.

DON D'OVOCYTES

Non, il n’y a pas de liste d’attente pour les traitements avec don de gamètes. Alicante est une ville très cosmopolite et compte sur deux grands campus universitaires qui accueillent plus de 40000 étudiantes, Espagnoles et étrangères, étudiantes du programme Erasmus, de médecine, etc. C’est pourquoi les donneuses répondent à un large éventail de caractéristiques physiques, ce qui nous permet de trouver facilement une donneuse pour chaque patiente.

Le don d’ovocytes étant anonyme en Espagne, la sélection des candidates idéales relève de la compétence et de la responsabilité du comité médical de la clinique. Le département des donneuses d’IVF-Spain recense plus de 500 donneuses. Normalement, de 3 à 5 donneuses répondent critères spécifiques requis.

Selon la législation en vigueur, toutes les candidates doivent se soumettre à diverses analyses (sérologiques, de drogues, etc.) et à un examen physique, gynécologique et psychologique. Par ailleurs, à IVF-Spain, toutes nos donneuses effectuent une étude génétique visant à vérifier si elles sont ou non porteuse d’une maladie ou d’une mutation génétique.

Rappelons que, en Espagne, le don de gamètes est anonyme et protégé par la loi. IVF-Spain pourra uniquement révéler le groupe sanguin et l’âge de la donneuse. Rien d’autre. Son âge vous sera donné durant la 12ème semaine de grossesse et le groupe sanguin après l’accouchement.

En Espagne, les donneuses peuvent avoir entre 18 et 35 ans. Cependant, à IVF-Spain, la grande majorité de nos donneuses ont moins de 30 ans. Cela nous permet de garantir des ovocytes de qualité optimale.

Il faut normalement compter entre 6 et 8 semaines entre la première visite et le transfert embryonnaire. Cependant, ce temps peut varier selon la situation. Par exemple, si les patients souhaitent venir à un moment bien précis de l’année ou bien s’ils ont besoin d’effectuer une biopsie endométriale ou un test génétique préimplantatoire qui impliquent un cycle supplémentaire de traitement, etc.

Non. Contrairement à d’autres centre de PMA, à IVF-Spain nous ne garantissons pas des ovocytes mais des embryons, à jour 3 ou jour 5 de développement (blastocystes) selon le traitement. En d’autres termes, nous garantissons à nos patients un transfert embryonnaire. Une garantie d’ovocytes, même pour un nombre élevé, ne garantit pas leur fécondation. C’est un élément très important lorsque l’on commence un traitement de fertilité.

L’âge limite pour la mère receveuse est de 49 ans. Cependant, c’est l’équipe médicale d’IVF-Spain qui prendra la décision finale.