Spermogramme | IVF Spain

Spermogramme avancé

Spermogramme avancé

L’infertilité masculine est une des causes principales de l’infertilité dans un couple – jusqu’à 50% des cas selon les études. Cette infertilité masculine n’est pas spécialement liée à l’état de santé de l’homme qui peut être en pleine forme et produire des spermatozoïdes de mauvaise qualité empêchant donc l’obtention d’une grossesse.

C’est pourquoi, une analyse de sperme est indispensable lors d’un bilan de fertilité masculine. Une analyse de sperme, ou spermogramme, étudie la concentration, la motilité et la morphologie des spermatozoïdes d’un échantillon de sperme.

Cependant, si bien tous ces paramètres sont importants pour une correcte évaluation de la capacité reproductive des spermatozoïdes, d’autres facteurs non-étudiés dans une analyse traditionnelle sont pourtant déterminants dans le diagnostic du patient et le choix du traitement le plus approprié.

C’est pourquoi le laboratoire d’IVF-Spain offre la possibilité de réaliser un spermogramme avancé, une analyse de la fonctionnalité séminale qui inclut :

  • Test de Fragmentación de ADN espermático
  • Test de Apoptosis FACS-Anexina V
  • Test de Microdelecciones en el Cromosoma Y
  • Test de Ploidía
  • Test de Estrés Oxidativo (ROS)
Spermogramme avancé : Test de fragmentation de l’ADN spermatique.

La présence d’un ADN fragmenté dans le noyau des spermatozoïdes a un effet négatif sur sa capacité de reproduction. Le test de fragmentation de l’ADN spermatique mesure, par le biais d’une cytométrie en flux, la stabilité de la chromatine spermatique et permet d’estimer ainsi le pourcentage de spermatozoïdes à ADN fragmenté dans l’échantillon.

Tout homme en traitement de PMA peut réaliser cette étude de fragmentation d’ADN spermatique. Néanmoins, cette analyse est spécialement conseillée aux hommes de plus de 40 ans, à ceux qui sont exposés à des substances toxiques, qui souffrent d’une infection urogénitale ou qui ont eu un cancer.

Spermogramme avancé : Test d’apoptose FACS-Annexine V.

L’apoptose, ou mort cellulaire programmée, joue un rôle important dans la spermatogenèse en éliminant des cellules spermatiques ayant un défaut structurel ou fonctionnel. Un taux anormalement élevé d’apoptose dans les spermatozoïdes de l’éjaculat nuit à la fertilité masculine.

Le test d’apoptose FACS-Annexine V calcule le nombre de spermatozoïdes ayant des marqueurs apoptotiques dans un éjaculat ou dans un échantillon de sperme préparé pour la procréation assistée. On utilise l’Annexine V pour marquer les cellules apoptotiques qui seront ultérieurement quantifiées par cytométrie en flux. La qualité des échantillons avec un taux anormalement élevé d’apoptose peut être améliorée par l’élimination spécifique des spermatozoïdes à mort cellulaire programmée via l’utilisation des systèmes de colonnes MACS d’Annexine V.

Spermogramme avancé : Test de microdélétions du chromosome Y.

Les microdélétions de la région AZF du chromosome Y sont responsables de 10 à 15% de l’azoospermie et de 5 à 10% de l’oligospermie chez les hommes. Le test de microdélétions du chromosome Y d’IVF-Spain examine par PCR quatres régions du chromosome Y : AZFa, AZFb, AZFc et AZFd et aide ainsi à identifier les possibles causes d’infertilité masculine.

Spermogramme avancé : Test de ploïdie.

Le sperme de patients souffrant d’infertilité masculine sévère et de spermatogenèse défectueuse peut contenir des cellules germinales immatures.

Le test de ploïdie d’IVF-Spain évalue les anomalies dans la spermatogenèse en identifiant la ploïdie des cellules spermatiques présentes dans l’éjaculat. Ces dernières sont examinées par cytométrie en flux quantitative qui distingue ainsi les spermatocytes tétraploïdes, les spermatogonies diploïdes, les spermatides ronds haploïdes et les spermatozoïdes.

Il s’agit d’une analyse simple, non-invasive et fiable qui peut aider le diagnostic de patients souffrant d’infertilité masculine sévère avant de les orienter vers la chirurgie testiculaire.

Spermogramme avancé : Test de stress oxydant (ROS).

Les spermatozoïdes produisent de petites quantité de radicaux libres, ou dérivés réactifs de l'oxygène (ROS - Reactive Oxygen Species en anglais), essentiels à leur bon fonctionnement. La quantité de ces ROS est régulée par les antioxydants présents dans le plasma séminal. S’il existe un déséquilibre entre la production de ROS et l’activité antioxydante, le taux de ROS augmente produisant un stress oxydant qui endommage le spermatozoïde et nuit donc à sa capacité de reproduction.

Le test de stress oxydant d’IVF Spain utilise la 2',7'- dichlorofluorescéine diacétate (DCFH-DA) pour mesurer la quantité de ROS dans un échantillon de sperme. Un taux élevé de ROS peut baisser par un changement d’hygiène de vie et par un régime riche en antioxydants.

Parler avec l'une de
nos coordinatrices