Blog

inconvenientes medicina holística

La femme enceinte modifie l’ADN de son bébé

La célèbre revue scientifique “Development” a publié une étude, qui confirme que la théorie Baker sur la modification génétique du bébé issu de don d’ovocytes de la part de la mère porteuse, pourrait être vraie. Dès 1990, David Baker avait déclaré que ce qui se passait « dans l’utérus était plus important » que ce qui se passait « à la maison après l’accouchement ».

L’étude, menée par des chercheurs espagnols, explique qu’il existe un échange entre les molécules de l’endomètre et l’ADN de l’embryon, de telle sorte que les molécules micro-ARN qui se trouvent dans le liquide de l’endomètre, en contact avec l’ADN situé au cœur de ce dernier, pourraient modifier le génome du futur bébé.

Cette découverte se fait dans un contexte de recherche scientifique où savoir ce qui se passe à l’intérieur de l’utérus est primordial lorsque l’on cherche à concevoir un bébé.

Et le plus important dans tout cela : savoir que, contrairement à l’idée établie, la mère réceptrice d’un embryon issu d’un don peut avoir une influence sur la génétique de son futur bébé.

Dr. Elisa Pérez Larrea

Dr. Elisa Pérez Larrea, diplômée en médecine et chirurgie de l’Université de Saragosse en 2009, est experte en obstétrique et gynécologie. Après s’être spécialisé à l’Université d’Oviedo en 2014, le Dr. Pérez Larrea est une experte en reproduction humaine grâce à son master obtenu à l’Université Complutense de Madrid en 2012.