Blog

estres-durante-tratamiento-fertilidad

Le stress pendant un traitement de fertilité : Comme le réduire ?

L’infertilité vous fait vivre des montagnes russes émotionnelles. La culpabilité, la honte, la colère, l’impuissance ou l’incertitude sont des sentiments qui augmentent le niveau de stress pendant un traitement de fertilité.

Les patients essaient juste de comprendre pourquoi quelque chose de si simple pour les autres est si épuisant pour eux sur le plan émotionnel. Sans parler du fait qu’ils doivent se résigner à médicaliser un processus aussi intime que la grossesse.

Le stress pendant un traitement de fertilité : Comme le réduire ?

Chez IVF-Life, nous savons comment réduire le stress pendant un traitement de fertilité. Nous connaissons le bagage émotionnel avec lequel nos patients voyagent. C’est pourquoi, depuis nos débuts, nous proposons une médecine reproductive dans laquelle ils sont placés au centre du processus.

La figure de l’assistant personnel est primordiale pour nous. Son rôle est de conseiller, d’informer et d’accompagner le patient dès le premier contact avec la clinique, à travers les différentes étapes, jusqu’à la naissance de son bébé.

Notre équipe est composée d’assistants professionnels qui s’occupent des patients dans leur propre langue. Nous connaissons ce processus d’angoisse et d’anxiété et notre mission est de le normaliser et de vous offrir toute la confiance qu’implique une décision aussi importante.

Des études suggèrent que des niveaux élevés de cortisol (l’hormone dite du stress) peuvent affecter la probabilité de tomber enceinte.

 

Gérer les attentes du patient

Chez IVF-Life, chaque cas est étudié de manière unique et personnalisée. C’est la seule façon de mettre au point le bon traitement et d’offrir des taux de grossesse réalistes. C’est ainsi que, de manière rapprochée, mais sans jouer avec les attentes des patients, le médecin spécialiste de la fertilité parle des probabilités d’obtenir une grossesse en tenant déjà compte dans ses statistiques du stress pendant un traitement de fertilité.

« Dans notre centre, nous pensons qu’il est important de traiter le stress en trois phases. Premièrement, nous réduisons l’incertitude en fournissant des informations transparentes sur les traitements et les tests, ainsi que sur chaque étape. Deuxièmement, nous personnalisons au maximum le traitement, en expliquant des taux et des attentes réalistes. Et troisièmement, nous fournissons le plus grand soutien et accompagnement à nos patients », déclare Oliver Pack, gynécologue spécialisé chez IVF-Life Alicante.

Un autre service étroitement lié aux patients est le service d’embryologie. Ces professionnels sont chargés de la fécondation, de l’observation et de la sélection du meilleur embryon pour l’implantation.

 

L’importance de la compréhension

Le succès du traitement repose en grande partie entre leurs mains et les informations qu’ils fournissent au patient doivent donc être transparentes, empathiques et compréhensibles. L’équipe d’embryologie est responsable de la fécondation, du suivi et de la sélection du meilleur embryon pour le transfert. Le succès du traitement dépend en grande partie des compétences des embryologistes et c’est pourquoi les informations qu’ils fournissent au patient doivent être claires et transparentes, emphatiques et faciles à comprendre.

Afin de rapprocher le patient du processus complexe du développement de l’embryon, jusqu’au stade du blastocyste (5e ou 6e jour de développement), différentes vidéos explicatives leurs sont montrées. À de nombreuses reprises, les patients déclarent qu’ils n’ont jamais vu d’aussi près l’évolution de l’embryon.

Selon Leonor Ortega, directrice du laboratoire FIV-Espagne, offrir des informations claires et empathiques est la meilleure stratégie pour réduire l’incertitude :

« Depuis le jour de la ponction, nous informons chaque jour les patients des ovocytes obtenus, qu’il s’agisse d’ovocytes propres ou de ceux d’une donneuse. Nous leur expliquons, sans limite de temps, le taux de maturité des ovocytes, la qualité du sperme et la fécondation obtenue. Nous les informons également quotidiennement de la division des embryons et de leur qualité ».

Le transfert d’embryon est un jour clé pour les patients. Les embryologistes entrent dans le box pour expliquer les résultats du cycle, le développement des embryons et les raisons de la sélection de l’embryon à transférer. Après le processus, ils reçoivent un rapport détaillé avec le résultat global du cycle, de sorte qu’ils aient une trace de l’ensemble du processus.

 

Conseils pour réduire le stress avant et pendant un traitement de fertilité

Nous savons que commencer un traitement n’est pas facile. C’est pourquoi Raquel Pascual, psychologue et infirmière à IVF-Life Madrid, explique ce qu’il faut garder à l’esprit avant et pendant un traitement de fertilité.

 

Tout peut aider

Ne tournez pas le dos aux thérapies alternatives, car le bien-être émotionnel est obtenu par la somme de différents facteurs. Des techniques telles que l’acupuncture ou les massages relaxants sont des services que les patients demandent souvent avant le transfert d’embryons pour atténuer le stress pendant le traitement de fertilité.  La clinique facilite le contact avec des professionnels partageant les mêmes idées, comme David Company, physiothérapeute spécialisé dans la médecine traditionnelle chinoise : « Les massages relaxants et l’acupuncture sont des techniques qui permettent de se détendre. Ils constituent un moment anti-stress fortement recommandé lors d’un traitement de procréation médicalement assistée ».

Chez IVF-Life, nous sommes conscients de la difficulté émotionnelle que vous pouvez rencontrer avant, pendant et après tout traitement de reproduction assistée ; les tentatives ratées, le désir de jeter l’éponge, mais nous sommes également témoins que lorsqu’une femme veut devenir mère, rien ne peut l’arrêter.

 

 

Cela pourrait également vous intéresser : Conseils pendant la période d’attente du test de grossesse 

 

 

Dr. Elisa Pérez Larrea

Dr. Elisa Pérez Larrea, diplômée en médecine et chirurgie de l’Université de Saragosse en 2009, est experte en obstétrique et gynécologie. Après s’être spécialisé à l’Université d’Oviedo en 2014, le Dr. Pérez Larrea est une experte en reproduction humaine grâce à son master obtenu à l’Université Complutense de Madrid en 2012.