Blog

L’épigénétique

Le rôle de l’épigénétique dans un traitement de réception ovocytaire

Beaucoup de patientes ont dû affronter le deuil génétique qui se produit lorsque qu’il faut renoncer à ses propres gamètes. Ce deuil génère peur et frustration chez certains couples.

Cependant, cette question comprend un champ encore méconnu mais très intéressant pour nous spécialistes de la fertilité, l’épigénétique.

Quest-ce que l’épigénétique ?

L’ADN, les gènes et l’épigénétique (changement dans la fonction génétique sans altérer l’ADN), peuvent être perçus comme une lecture abstraite qu’il est difficile de comprendre dans sa globalité.

Pour cette raison et afin de mieux comprendre l’épigénétique, nous vous proposons un entretien avec la Co-directrice et responsable de la recherche de la clinique de fertilité IVF Spain San Sebastian, le Docteur Estefanía Rodriguez.

L’épigénétique est la science qui étudie les changements produits par des facteurs externes ou environnementaux sur la fonction génétique, sans générer des altérations dans le séquencement de lADN.

Selon cette spécialiste de fertilité « nous sommes le résultat des interactions que nos gènes ont avec l’environnement dans lequel nous vivons depuis l’utérus de notre mère jusqu’à notre mort. L’épigénétique joue un rôle fondamental dans notre vie car nous pouvons souffrir de changement dans notre ADN tout au long de notre existence ».

Les facteurs alimentaires tels que les régimes le stress, l’exposition à des éléments toxiques ou certains changements hormonaux peuvent influer sur notre épigénétique et la modifier en notre faveur ou défaveur, depuis notre développement embryonnaire jusqu’à notre décès.

Les changements ou modifications épigénétiques non seulement nous différencient physiquement ou dans notre manière d’être mais peuvent également produire des maladies comme l’obésité, le diabète ou des problèmes cardiaques.

Quand est-il possible de modifier l’épigénétique ?

Plusieurs recherches scientifiques affirment que lenvironnement et le style de vie de la future mère, indépendamment du fait que l’embryon proviennent des propres gamètes ou d’un don d’ovocytes, peut induire que certaines fonctions spécifiques s’expriment ou s’inhibent et cela peut engendrer des modifications qu’il est possible d’observer dans le processus de transmission de maladies comme le diabète ou lobésité.

L’épigénétique signifie littéralement au-delà de la génétique. Comme nous l’avons indiqué dans notre article, test génétique préimplantatoire par aneuploïdie , chaque gène contient deux copies : une provenant du spermatozoïde et l’autre de l’ovule. Normalement, les deux copies ont une même lecture. Toutefois, il existe environ une centaine de gènes pour lesquels seule une copie s’exprime, habituellement d’origine parentale. Ce phénomène est appelé « impronta genómica »

Si ces mécanismes ne fonctionnent pas correctement des maladies peuvent apparaître telles que le syndrome de Angelman, le syndrome de Prader-Willi, le syndrome de Beckwith-Wiedemann ou celui de Silver Rusell.

De plus, il existe des périodes clés durant le développement du bébé pour lesquels la génétique est plus susceptible de produire des changements dans l’ADN, toujours en ayant comme conséquence ces facteurs environnementaux. Ces périodes décisives sont : la pré-implantation embryonnaire, la grossesse, l’allaitement, l’enfance et la puberté.

Comment influe l’épigénétique dans le cadre dune réception ovocytaire ?

Si nous « sommes le résultat de nos interactions avec notre environnement «, il a été prouvé que le milieu utérin, le corps de la mère, les soins pendant la grossesse, le milieu dans lequel évolue le bébé pendant la gestation, indépendamment du fait que les gamètes proviennent de donneurs, sont des facteurs fondamentaux car ils vont influer inévitablement sur l’épigénétique du bébé et par conséquent se voir reflétés dans les caractéristiques physiques et de son état de santé.

Dans toutes nos cliniques du groupe IVF-Life, nous offrons une information exhaustive à toutes les patientes qui se soumettent à un traitement de réception ovocytaire en précisant que l’ovule donné ne sera pas le principal facteur qui influera sur le développement du futur bébé. Il y a de nombreux éléments déterminants pour que le bébé devienne la personne qu’il sera.

Quapporte la future mère à lembryon ?

Plusieurs études scientifiques ont démontré les effets et conséquences que joue l’environnement sur le développement du futur bébé : les habitudes alimentaires, l’exposition à certains agents toxiques ou même le style de vie. Que la mère porteuse ait une influence sur la génétique de l’embryon qui se développement dans son utérus est un fait reconnu et avéré en termes d’épigénétique.

Techniques avancées : Don dovocyte et don dembryon

Tout ceci démontre que les mères porteuses qui se soumettent à un traitement de don de gamètes, développeront inévitablement des liens biologiques et dans une certaine mesure aussi des liens génétiques avec leur futur enfant, prouvant ainsi qu’elles partageront avec eux beaucoup plus que le ventre dans lequel ils se sont développés.

Ces traitements peuvent être le don d’embryon ou la réception ovocytaire avec don d’ovule et/ou de sperme :

Il s’agit d’un traitement de fécondation in vitro avec ovules de donneuse. C’est un traitement de fertilité sûr et fiable et qui possèdent des taux de grossesse élevé.

Le don d’ovocyte est soutenu par la loi espagnole de Reproduction Assistée qui préserve l’identité des donneurs et celle du futur bébé.

Beaucoup de femmes ou couples sont préoccupés lors du processus de sélection des donneurs. Chez IVF Spain, nous avons mis en place des protocoles avancés pour sélectionner la donneuse la plus appropriée pour chaque patiente.

En outre, nous réalisons une étude médicale détaillée, afin de pouvoir évaluer rigoureusement quelle technique est la plus adaptée pour chaque patient. La qualité du laboratoire et les technologies de pointe appliquées à chaque technique, ainsi que la capacité à fournir un traitement sur mesure en fonction des besoins de chaque patient, sont fondamentales pour la réussite du processus.

Le don d’embryon permet d’adopter de qualité donnée par d’autres patients qui ont eu la chance de pouvoir fonder leur famille. Ce type de traitement peut-être réalisé dans des délais courts.

Limportance de l’épigénétique dans le développement embryonnaire

Comme évoqué précédemment, l’épigénétique agit comme un pont entre les gènes et l’environnement. Le milieu dans lequel évolue l’embryon peut causer certaines altérations de la fonction génétique sans pour autant modifier la séquence de l’ADN, provoquant ainsi que certains traits plutôt que d’autres.  Ces changements peuvent se traduire tout au long de notre vie et même au sein du ventre maternel.

Les différentes techniques de reproduction assistée d’IVF Spain constituent une opportunité pour beaucoup de couples souffrant d’infertilité ou présentant un risque élevé d’avoir des bébés atteints de maladies génétiques ont une descendance saine. Cependant, il y a toujours le souci que toute action puisse avoir des conséquences involontaires sur la descendance. C’est pourquoi les modifications épigénétiques seront les signaux qui détermineront quels gènes sont exprimés dans chaque cellule et qui permettront un développement embryonnaire correct.

Dr. Elisa Pérez Larrea

Dr. Elisa Pérez Larrea, diplômée en médecine et chirurgie de l’Université de Saragosse en 2009, est experte en obstétrique et gynécologie. Après s’être spécialisé à l’Université d’Oviedo en 2014, le Dr. Pérez Larrea est une experte en reproduction humaine grâce à son master obtenu à l’Université Complutense de Madrid en 2012.