Quelles sont les causes de l’infertilité ?

L’infertilité touche 1 couple sur 6 dans le monde. Aujourd’hui 40% des causes de l’infertilité se retrouvent sur le facteur féminin, et 40% sur le facteur masculin. Le reste s’explique par des facteurs mixtes ou d’origine inconnue.

Il est assez fréquent de connaître quelqu’un ou avoir des proches qui n’arrivent pas à tomber enceintes. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), on parle d’infertilité lorsqu’après un an d’essai naturel, la femme n’arrive pas à obtenir de grossesse. La recommandation dans ce cas est de se tourner vers un centre de reproduction assistée pour qu’un spécialiste puisse réaliser un diagnostic complet et déterminer les causes de l’infertilité.

Chez IVF-Spain, nous savons comme il est difficile de faire le premier pas. D’autant plus qu’il s’agit d’un processus complexe qui soulèvent de nombreux doutes.

Pour cela, nous organisons régulièrement des réunions informatives pour les patients, dans les principales villes de France comme Paris, Bordeaux, Toulouse ou Montpellier. En plus de webinaires qui donneront des premières réponses aux doutes préalables au commencent d’un traitement de fertilité en Espagne.

Pour en savoir plus, consultez notre section d’évènements.

Causes principales de l’infertilité :

L’âge : Le moment pour avoir son premier enfant est, de nos jours, de plus en plus tard. À partir de cet instant, le terme “réserve ovarienne” commence à apparaître.

La réserve ovarienne calcule la quantité et la qualité des ovocytes d’une femme. Les données indiquent qu’à partir de 35 ans, la réserve ovarienne commence à baisser, et donc la capacité à concevoir. Cela ne veut pas dire qu’obtenir une grossesse sera impossible, mais que les possibilités baissent avec les années.

L’endométriose. On parle d’endométriose lorsque le tissu qui recouvre l’intérieur de l’utérus se développe hors de celui-ci. De 30% à 50% des cas d’endométriose entrainent une infertilité. Ce tissu affecte l’appareil reproducteur féminin comme les ovaires, en touchant la qualité des ovules ou l’apparition de kystes qui devront être opérés. Dans les trompes de Fallope, avec la formation d’adhérences ou de liquide qui empêchent la rencontre entre l’ovule et le spermatozoïde.

Anovulation. L’absence d’ovulation est un facteur qui touche de 20% à 25% des cas d’infertilité. Le problème de cette altération hormonale peut trouver son origine dans l’hypophyse, l’hypothalamus ou l’ovaire. Les femmes avec un syndrome d’ovaires polykystiques peuvent souffrir une anovulation et donc une infertilité.

Qualité du sperme. Ces dernières années, la qualité du sperme a subi une baisse importante. Les experts indiquent que la pollution, la vie sédentaire et le stress a une grande influence sur cette détérioration des échantillons des sperme. Une faible concentration, une mauvaise motilité ou morphologie des spermatozoïdes, entre autres anomalies, peuvent avoir une influence sur la réussite d’un traitement de fertilité.

L’importance d’un bon diagnostic

Pour obtenir une grossesse, une multitude de facteurs impliqués dans la reproduction doivent être synchronisés. L’échec de l’une des pièces de ce rouage parfait empêchera la formation de la famille tant désirée.

C’est pour cela qu’il est très important de déposer sa confiance dans un centre reproduction assisté avec les connaissances et les technologies capables de vous offrir un bon diagnostic. Ainsi, le protocole pourra être personnalisé et affiné avec les techniques nécessaires pour obtenir une grossesse, en réduisant le nombre d’essais et en évitant la fatigue émotionnelle des futurs parents.