Hygiène de vie et traitement de PMA

Durant tout le processus d’un traitement de fertilité, comme par exemple une fécondation in vitro, avec ou sans l’aide d’un don d’ovocytes, les émotions des patients sont mis à rude épreuve. Savoir que la réussite d’un traitement de PMA, depuis la stimulation au bon développement d’une grossesse, en passant par la fécondation et l’implantation d’un embryon, dépend de tellement de facteurs que les patients ne peuvent pas contrôler, n’est pas toujours facile à gérer.

C’est pourquoi, dans le but d’augmenter leurs chances de réussite, beaucoup cherchent conseils pour améliorer leur fertilité, sur Internet ou bien auprès de leurs proches. Toutes les recommandations ne suivent pas des critères scientifiques mais il a effectivement été démontré que certains comportements peuvent avoir un effet positif sur l’obtention d’une grossesse.

Pendant un protocole de PMA, dois-je changer mon hygiène de vie?

Devoir pallier une infertilité est toujours synonyme de bouleversement pour les patients. Les femmes doivent suivre un traitement de stimulation hormonale régulier et plus ou moins lourd, souvent accompagné de stress psychologique. Néanmoins, de manière générale, les spécialistes conseillent aux patientes de continuer une vie normale.

De ce fait, il n’est pas nécessaire d’être en repos absolu durant tout le processus et, sauf cas exceptionnel, il n’est pas contre-indiqué de continuer à faire son sport habituel pendant les premières étapes. Ce pourrait même être bénéfique: l’activité sportive stimule le métabolisme et aide au maintien de la bonne condition physique.

Par ailleurs, faire de l’exercice modéré régule la sécrétion d’insuline et l’équilibre hormonal. Et cela a un certain effet sur l’amélioration de la fertilité. Les couples ne doivent pas non plus faire abstraction de relations sexuelles, qui jouent elles-mêmes un rôle dans leur condition physique et leur bien-être.

En outre, il est important de bien informer votre assistante personnelle de tous les examens et traitements médicaux non directement liés à votre traitement de fertilité. Cela inclut la simple prise de médicaments pour les maux de tête ou pour dormir par exemple. De cette façon, votre médecin spécialiste en PMA pourra évaluer la compatibilité de ces médicaments avec votre traitement.

Comportements malsains pendant un traitement de fertilité

Il est recommandé d’abandonner complètement la nicotine. Recommandation qui est faite que l’on soit ou non en traitement de PMA d’ailleurs. Mais de nombreuses études ont démontré que fumer de manière régulière réduit notablement la fertilité, des femmes comme des hommes. Sans oublier les fumeurs passifs également touchés par la fumée et la nicotine d’autrui.

Par ailleurs, le tabac nuit également à la réussite d’un traitement de fertilité car il intervient négativement dans l’arrivée à maturité des ovocytes, augmentant le risque d’altération chromosomique. C’est pour cela que les femmes doivent impérativement arrêter de fumer avant tout traitement impliquant stimulation et ponction ovarienne.

En ce qui concerne la consommation de boissons alcoolisées, elle doit se limiter à de petites quantités et la consommation de café à 1 ou 2 tasses par jour. Une étude scientifique danoise montre même que la consommation de plus de 5 tasses par jour diminue jusqu’à 50% les probabilités de réussite des traitements. Cette réduction de consommation de caféine inclut également les boissons hautement caféinées comme les sodas énergisants.

Alimentation et fertilité

L’obligation d’avoir une alimentation parfaitement équilibrée afin d’augmenter les chances de réussite d’un traitement de fertilité est au coeur de nombreux débats et de nombreuses croyances. En règle générale, tous les aliments peuvent être consommés sans problème et leur possible influence sur la réussite d’un traitement de PMA n’a pas été scientifiquement prouvée. Néanmoins, il est vrai que les spécialistes recommandent de suivre un régime alimentaire riche en vitamines et en fibres et de limiter les produits laitiers, le blé et les aliments ultra transformés.

Avant le transfert embryonnaire

Le grand jour du transfert embryonnaire est arrivé. C’est un des moments-clés dans la réussite d’un traitement de fertilité et il est naturel et même inévitable d’être nerveuse avant une date tellement importante, dernière étape avant de savoir si l’on est tombée enceinte.

À votre réveil, vous pouvez prendre votre petit-déjeuner comme d’habitude. Souvenez-vous que l’idéal est d’avoir un régime alimentaire équilibré!

Le stress de dernière minute n’est jamais de bonne augure et l’on n’est jamais à l’abris d’un bouchon ou d’un accident sur la route menant à la clinique qui pourrait vous retarder et à IVF-Spain nous recommandons toujours de venir au moins 20 minutes à l’avance. Une autre idée souvent suggérée à nos patients est de venir avec un livre pour ne pas toujours penser à la même chose pendant les temps d’attente. Enfin, venez avec des vêtements confortables pour vous changer plus facilement.

Parmi les indications pré-transfert que vous recevrez de la clinique, sachez qu’il vous faudra venir sans maquillage, ni parfum. En effet, le transfert embryonnaire se fait dans une salle d’opération, et afin d’éviter de contaminer le matériel et les échantillons, il nous faut maintenir un environnement stérile.

Par ailleurs, nous vous demanderons de venir à la clinique avec une vessie à moitié pleine et si vous devez aller aux toilettes une fois arrivée à la clinique, nous vous donnerons deux verres d’eau à boire. L’idée est d’avoir la vessie pleine afin de faciliter le contrôle par échographie effectué lors du transfert embryonnaire.

D’autres alternatives peuvent être proposées pour arriver au transfert détendue comme par exemple une séance d’acuponcture ou de Reiki. Ces thérapies peuvent aider à libérer le stress et soulager la douleur.

Enfin, juste avant le transfert, les infirmières vous expliqueront le traitement post-transfert à suivre jusqu’à la semaine 12 de grossesse et vous donneront l’ordonnance correspondante.

Après le transfert embryonnaire

Une fois le transfert embryonnaire terminé, et le ou les embryons bien au chaud dans votre utérus, vous commencez les terribles “deux semaines d’attente”! Selon la grande majorité des patientes, il s’agit de la période émotionnellement la plus difficile d’un traitement de PMA durant laquelle on use les miroirs à la recherche du moindre signe de grossesse. Une fois encore, s’occuper l’esprit est à l’ordre de ces dix prochains jours, que ce soit par la lecture, le ciné, voir ses proches, au travail,…

Il est important de rappeler que l’absence de symptômes n’est pas synonyme d’échec du traitement. En cas de doutes ou de besoin de soutien, vous pouvez contacter votre assistante personnelle et en cas de signe d’alarme, un numéro d’urgence est à votre disposition 24h/24h.

Après le transfert embryonnaire, il est important de suivre une série de recommandations pour ne pas mettre en danger l’embryon. Par exemple, nous vous conseillons de ne pas pratiquer d’activité physique avec impacts ou qui implique soulever un poids important, surtout si vous ne l’aviez jamais pratiquée avant votre traitement de fertilité. Il faut également éviter les saunas ou toute autre activité avec un changement de température ou de pression corporelle extrême, comme la plongée sous-marine.

Enfin, n’oublions pas de suivre un régime alimentaire équilibré et une bonne hygiène de vie, comme mentionné antérieurement.

Bien dans son corps, bien dans sa tête

La plupart des normes de conduite à suivre avant, durant et après un traitement de fertilité sont faciles à suivre et ne représentent pas de changements drastiques à une vie saine et équilibrée, avec ou sans PMA. Il faut simplement avoir une hygiène de vie équilibrée, aussi bien pour la femme se soumettant au traitement hormonal que pour son conjoint.

Si de surcroît vous parvenez à rester calme et à penser à autre chose durant ce processus, vous apportez votre pierre à ce grand édifice. Et, nous ne nous lasserons jamais de vous le dire, un doute, une question, avant, pendant ou bien après votre traitement de fertilité: n’hésitez pas à nous contacter.